MACCHERONI

MACCHERONI

J’ai été piégé dans le carré, dans cette cité ardente qui vit au rythme de la diaspora italienne, celle qu’il faudrait peut-être un jour rebaptiser « Liegi ».

On m’a prié de venir rencontrer le Messie, pas le tapeur de ballon, non le vrai, celui qui change l’eau en vin, celui qui rassemble jeunes comme vieux, du collet monté à celui qui porte un tablier, c’est donc bien ici, ce fameux lieu dit  « Le Maccheroni » où tout le monde se réuni !

J’ai toujours été septique lorsqu’un Pierre, Paul ou Jacques se lance dans l’élaboration de pâtes, des expériences catastrophiques, j’en ai que trop vécues.

Par contre si votre mentor s’appelle Leandro Segati, une figure emblématique de la métropole, aujourd’hui malheureusement disparu, cela change tout, et oui, vous pouvez alors vous nommer Eric.

Celui-ci a été pétri, laminé, extrudé et enfin tréfilé par les conseils du « Maestro ». Le résultat est sans appel, il joue au-dessus de la mêlée et fait même mieux que pas mal de vrais macaroni !

Erico m’a tout de suite conquis, premièrement par sa sérénité, mais surtout par son savoir faire, sa passion, son amour pour la cuisine italienne, je n’aurais jamais cru qu’il puisse exceller à ce point. Non seulement il maîtrise la fabrication de la pâte, mais de plus, il respecte à la lettre les recettes authentiques qui lui on été transmises, sans vouloir y rajouter nécessairement une touche noir, jaune, rouge.

Convivialité est le maître mot.

Une ambiance extraordinaire règne dans ce lieu, vous êtes salué par tout le monde, on goûte des vins ensemble, on parle ensemble, vous faites très vite partie intégrante de ce petit « Clan des Siciliens ».

Et comme le dit le proverbe : Il vaut mieux manger des spaghetti avec des amis, que du caviar avec des connards.

Pour le nectar il y a un droit de bouchon unique, ce qui donne l’occasion d’ouvrir de très bonnes bouteilles sans devoir se ruiner. Chaque samedi d’ailleurs, on pose sur le coin du comptoir un Mathusalem ou un Salmanazar d’une très belle maison en provenance de la botte, et qui sera écoulée au verre ou en carafe, c’est vous qui buvez.

Je me pose la question : et pourquoi pas demander l’asile gastronomique dans cette « Cité des Princes évêques » !

G. Toninato
Rapporteur Culinaire

 

Copyright – Alle rechten voorbehouden © Tous droits réservés

Dans l'assiette 80%
Service 75%
Décoration intérieure 75%
Vaut le déplacement 80%

Adresse

Rue Saint Paul, 5
4000 Liège

Téléphone

+32

(0)4 222 91 99

E-mail & Website

Fermé

Tout les soirs
Dimanche

×
Restaurant
Restaurant
×
Réservation pour - Reservering voor
Date - Datum
Heure - Uur
Pers
 
    ×
    GUSTO CULTURA
    Uniquement / Enkel
    01/03 -> 15/03
    {TIME}
    Sorry !
    Prénom - Voornaam
    Nom - Naam
    Tel
     
    Email
    Commentaire - Commentaar (Optionnel - Facultatief)
    "Réservez" Vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité. "Reserveer" U gaat akkoord met de gebruiksvoorwaarden en het privacybeleid.
    Prénom - Voornaam
    Nom - Naam
    Tel
     
    Email
    Commentaire - Commentaar (Optionnel - Facultatief)
    "Réservez" Vous acceptez les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité. "Reserveer" U gaat akkoord met de gebruiksvoorwaarden en het privacybeleid.
    ×
    Votre réservation est en cours de vérification - Uw reservering wordt gecontroleerd op beschikbaarheid.
    ×

    Votre réservation a été annulée. - Uw reservering is geannuleerd.

    Fermer - Sluiten