GELLIUS

One-of-50-GC-gold

Gellius (Knokke)

Horum omnium fortissimi sunt Belgae

Mais quel vent a poussé le chef Alessandro Breda à venir s’installer dans la petite « Saint-Tropez » de notre littoral ? Serait-ce cette phrase d’anthologie citée par Jules César, je ne le pense pas, est-il venu tout simplement apporter sa petite pierre à l’édifice de la très compliquée cuisine italienne en Belgique, ce que j’espère !

Un peu d’histoire…

Gellius (Oderzo-IT) est un lieu-dit chargé d’art et d’histoire, un site archéologique appartenant à l’époque de l’empire Romain, et où le restaurant du même nom y a été imbriqué entre d’autres vestiges datant de différentes ères de l’antiquité tardive, en passant par la byzantine et quelques restes d’un château médiéval.

Situé en Vénétie plus exactement à Oderzo (Trevise), à quelques encablures de la magnifique région du Prosecco, entre Conegliano & Valdobbiadene dont le chef est natif. Il est aux commandes du Gellius (Oderzo) depuis 2001, il y décroche assez rapidement un macaron en 2005, ceci grâce à son standard qualitatif et à son originalité à revisiter une cuisine traditionnelle avec une préférence pour les produits régionaux.

Lors de son parcours professionnel, il côtoie quelques-uns des plus grands, dont « La » référence de la gastronomie italienne, le grand Gualtiero Marchesi à Milan. Quelques autres expériences viennent compléter son palmarès ; comme le Tantris à Monaco di Baviera, L’Enoteca Pinchiorri à Florence et le Regent Four Seasons à Londres.

www.ristorantegellius.it

Rendre à César ce qui est à César !

L’instigateur de ce projet est Gianni Piretti, « un amoureux » de la gastronomie italienne. Cesar, est le nom de son père et celui des deux enseignes de restaurants qu’il exploitait dans les années 70 à Westende et à Bruxelles. C’est un retour logique, presque obligé pour lui de revenir sur les traces de son géniteur lorsqu’il décide de se lancer dans la restauration. Marchand d’art, il est régulièrement en déplacement en Italie, il y tenait d’ailleurs une galerie d’art située sur l’île de Murano. Ceci étant, il est amené à croiser fréquemment le chef Breda, un lien d’amitié s’est très vite créé et de fils en aiguille nous revoilà de retour à Knokke avec le duo.

Ont-ils un agenda caché ?

Ramener à la Flandre cet astre perdu jadis par le « Ciccio », restaurant de l’impétueux Claudio Dell‘Anno ! Celui-ci était le seul italien du nord du pays à avoir été gratifié d’une étoile, et qui malheureusement fût obligé de mettre la clef sous la porte. Ce serait peut-être aller trop vite en besogne, mais devenir le meilleur italien du littoral certainement.

Le chef Breda effectue régulièrement des allées et venues entre les 2 Gellius, il en va de sa renommée tout d’abord, et sa présence régulière sera également une part de la réussite du projet.

Une première !

C’est la toute première fois qu’un chef étoilé italien vient s’installer dans notre plat pays. Pour tous ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de dîner dans un restaurant de ce niveau en Italie, c’est une réelle opportunité de pouvoir le faire chez nous et de différencier les 2 écoles ; celle de nos chefs de la première vague d’immigration (pour la plupart autodidactes), suivie elle-même par la « seconda generazione ». Leurs enfants qui reprennent assez régulièrement le flambeau, avec souvent plus de modernité et d’authenticité, qui sont malgré tout obligés d’enfreindre assez régulièrement les règles de l’authentique gastronomie transalpine.

On peut parler ici d’une vraie découverte pour l’année 2017 !

En ce début de juin il n’y a pas que le soleil qui nous ravit, cette nouvelle adresse va rapidement faire parler d’elle et sera pour les vrais connaisseurs de la gastronomie italienne «The new best place to be ».

L’établissement se trouve dans une dépendance de la gare de Knokke, l’intérieur a été pensé et décoré par Gianni dans un style rétro-contemporain sobre. Une magnifique « Vespa » oldtimer flanquée d’une vitrine trône dans le restaurant, comme les joyaux de la couronne de la tour de Londres. Le lieu va de pair avec une galerie d’arts contemporain, ce qui est assez original.

La cuisine servie est un mélange de tradition et d’innovation pondéré, et qui est bien entendue saisonnière. Sa créativité altère le moins possible les textures et couleurs des produits utilisés, ils goutent ce qu’ils doivent gouter. La présentation, la technique, la justesse des goûts, tout est équilibré! Le maintien de la qualité des aliments et des saveurs sont la préoccupation première du chef. Il est important de souligner que Gianni se fait l’obligation de sélectionner un maximum de produits Bio ou venant de petits producteurs prônant une agriculture raisonnée.

Côté salle nous sommes dans une ambiance décontractée, pas trop de chichis de la part du maître des lieux et de sa compagne ; par contre le garçon de salle rentre plus dans le cadre de ses fonctions et fait son travail selon les règles de l’art.

La conclusion, n’attendez pas trop longtemps pour vous y rendre, car l’endroit risque rapidement d’être un incontournable.

 

G. Toninato
Rapporteur Culinaire

 

Copyright – Alle rechten voorbehouden © Tous droits réservés

Dans l'assiette 85%
Service 75%
Décoration intérieure 85%
Vaut le déplacement 90%

Adresse

Maurice Lippensplein, 26
8300 Knokke-Heist

Téléphone

+32

(0)471 08 23 28

Fermé

Lundi & Mardi
Mercredi, Jeudi & Vendredi midi